Je réponds dans cet article aux questions qu’un autre auteur, sur le point d’auto-publier son roman, m’a envoyées, et dont mes réponses pourraient en intéresser d’autres :

Comment donner un exemplaire du livre au dépôt légal sachant qu’on demande le dépôt légal et l’ISBN avant la publication du 1er exemplaire ?

Faut-il générer un code-barres et comment est-il identifié à notre livre ?

Qu’est-ce que le dépôt légal ?

Pour commencer, un petit mot sur le dépôt légal. Il est obligatoire pour tout livre imprimé ou importé en France. Il s’agit d’envoyer gratuitement une copie de son livre à la Bibliothèque Nationale de France (BNF) pour qu’il y soit répertorié.

Toutes les infos sont sur le site de la BNF : dépôt légal.

Je cite : “Le dépôt légal est obligatoire pour les livres, quel que soit leur procédé technique de production, d’édition ou de diffusion, dès lors qu’ils sont mis à la disposition d’un public qui excède le cercle de famille, à titre gratuit ou onéreux.

Qu’est-ce qu’un ISBN ?

Un ISBN (International Standard Book Number) est un numéro unique associé à l’édition d’un livre. Il permet d’identifier un livre par un numéro, dans les bases de données de toutes les librairies (y compris les librairies en ligne type Amazon) et à la BNF. Comme son nom l’indique, c’est un code international. À partir du moment où il est publié et disponible à la vente, un livre a besoin d’un ISBN.

Comment générer son ISBN ?

Il est possible de faire créer son propre ISBN, moyennant quelques euros il me semble, je ne l’ai jamais fait, donc je ne vais pas en parler. Cette option est utile si vous ne souhaitez PAS passer par l’impression à la demande (IAD) mais vous créer un stock en passant par un imprimeur (en ligne ou en physique), ou si vous prévoyez de distribuer votre livre à grande échelle et que vous ne souhaitez pas que votre ISBN soit associé à un imprimeur à la demande en particulier (en gros, si vous voulez cacher aux libraires le fait que votre livre soit auto-édité).

Il faut savoir que l’ISBN est unique pour chaque édition d’un livre. Si votre livre existe en différents formats, il faudra un ISBN pour chaque format.

J’ai utilisé successivement deux sites d’IAD (Lulu puis Createspace, voir l’article Mon expérience de l’IAD) pour l’auto-édition de mon roman, et ces deux sites proposaient l’option de générer eux-mêmes un ISBN gratuitement et instantanément (comme tout site d’IAD devrait le faire). Je les ai donc laissé générer un ISBN pour moi à chaque fois.

ISBN et code-barres

La mention de l’ISBN doit apparaitre dans le livre, en même temps que la mention du copyright. Il doit aussi apparaitre en quatrième de couverture, sous le code-barres. Ce code-barres correspond au numéro de l’ISBN (un code barre est une représentation visuelle d’une série de chiffres). C’est là aussi que doit apparaitre le prix du livre, s’il apparait.

Nombreux sites d’IAD insèrent eux-mêmes l’ISBN et le code-barres associé sur la quatrième de couverture. Vous n’avez qu’à créer ou télécharger votre couverture, sans code-barre, et il sera automatiquement ajouté. En fonction du site d’IAD choisi, vous n’aurez pas forcément le choix.

bookcoverpreview-26dec

La couverture de mon roman, Createspace ajoute le code-barres automatiquement.

Vous pourriez avoir besoin de créer votre propre couverture de A à Z, y compris le code-barres, si :

– vous passez par un imprimeur classique (pas à la demande en ligne) ;

– le site d’IAD que vous avez choisi n’insère le code-barres à la quatrième de couverture QUE si vous utilisez leur logiciel en ligne de créateur de couverture, mais pas si vous téléchargez votre propre couverture toute prête (ça m’est arrivé lorsque j’ai testé le site Bookelis, site d’IAD que je n’ai au final pas retenu).

Vous pouvez trouver facilement des sites qui génèrent gratuitement des codes-barres associés à un numéro à 13 chiffres. Il vous suffit de taper “générateur de code-barres gratuit” sur votre moteur de recherche, et vous trouverez plusieurs options, dans le format que vous préférez, avec ou sans mention du prix.

 

Conclusion

Finalement, pour reprendre les questions initiales :

Comment donner un exemplaire du livre au dépôt légal sachant qu’on demande le dépôt légal et l’ISBN avant la publication du 1er exemplaire ?

En passant par l’IAD, on peut tout préparer en ligne (ISBN, couverture et texte mis en pages) et même faire imprimer un exemplaire pour vérifier le produit, avant de publier le livre en mode public. On peut donc faire le dépôt légal avant la publication.

Je pense que publication ne signifie pas impression, mais disponibilité au public.

À mon avis, qui n’a pas de valeur légale, à moins que vous ne vendiez des milliers d’exemplaires de votre livre auto-édité dès sa sortie, personne ne devrait vous mettre d’amende si vous êtes un peu en retard… Mais nul n’est censé ignorer la loi.

Faut-il générer un code-barres et comment est-il identifié à notre livre ?

J’ai déjà répondu à cette question, du coup, pour résumer : le code-barres sur la quatrième de couverture est obligatoire, il est associé à l’ISBN et est généré par le site d’IAD lui-même ou par un générateur gratuitement de codes-barres en ligne. Ce code-barres étant une représentation visuelle scannable des 13 chiffres qui composent l’ISBN, il est automatiquement identifié à notre livre par son ISBN.